Règles d'Or des KidySitters

Quand je contacte un parent...

  • Je pose les questions nécessaires pour m’assurer que les contraintes des parents me conviennent, et que je pourrai y répondre : heure de rendez-vous, heure de départ, rencontre préalable éventuelle, moyen de transport, âge des enfants, etc.
  • Si je me rends compte que cela risque de ne pas coller avec mes contraintes, j’ANNULE ma candidature afin que le parent n’ait pas faussement l’impression qu’il peut compter sur moi le jour J.

Le parent accepte ma candidature, je m’engage à...

  • Ne pas annuler le trajet moins d’une semaine avant le départ (1 mois s’il s’agit d’un trajet international).
  • Être disponible plus tôt le jour du départ (notre conseil : au moins 30min avant le départ pour un trajet en train, 2h pour un trajet en avion).
  • Être disponible après le trajet : je suis prêt à attendre pendant 30min si la personne qui doit récupérer l’enfant est en retard. Je m’assure donc par exemple de ne pas avoir une correspondance à prendre après avoir déposé les enfants.

Avant le trajet, je m’assure de connaître...

  • L’heure et le lieux exact du rendez-vous au départ.
  • L’heure et le lieux exact du rendez-vous à l’arrivée.
  • L’identité des personnes qui déposent l’enfants au départ ET qui récupèrent l’enfant à l’arrivée.
  • Les numéros de téléphone de ces personnes, pour pouvoir les joindre en cas de besoin.
  • Les précautions éventuelles à prendre avec l’enfant : allergies, handicaps, situations anxiogènes, etc.
  • Les formalités éventuelles qu’on pourrait me demander de présenter pendant le trajet pour justifier que je suis responsable de l’enfant ponctuellement (exemple : autorisation de sortie de territoire obligatoire pour un mineur non accompagné par ses parents qui voyage à l’étranger). Je pense donc bien à demander aux parents s’ils ont pensé à se renseigner et s’ils ont fait le nécessaire !

Le jour du départ, je vérifie que...

  • Mon téléphone est suffisamment chargé pour être joignable et pouvoir joindre les parents de l’enfant pendant toute la durée du trajet, même en cas de retard de train/d’avion.
  • Je sais comment nous allons nous occuper pendant le trajet, et ça promet d’être fun !
  • J’ai les coordonnées des responsables des enfants au départ et à l’arrivée sur moi en cas de besoin (ou pour leur envoyer des nouvelles pendant le déroulement du trajet !)
  • Je suis à l’heure pour le rendez-vous !

Pendant le trajet...

  • Les enfants sont sous ma responsabilité, je suis responsable de veiller sur eux et de m’en occuper dans le respect des autres passagers.
  • Si une pause pipi s’impose dans le train, tous les enfants sous ma responsabilité se déplacent afin que je garde un œil sur eux. Je veille à rester à l’extérieur des toilettes mais à m’assurer que la porte n’est pas fermée à clé pour pouvoir intervenir en cas de problème.
  • Si j’ai un doute sur la façon de gérer une situation, j’appelle immédiatement les parents pour prendre des conseils.

En descendant du train / de l’avion je vérifie...

  • Qu’il ne reste rien derrière nous : crayons de couleur, sac à dos, manteau… nous avons bien tout récupéré !
  • Dans le cas d’un trajet en avion, je sais si les enfants ont des bagages en soute à récupérer, combien, et comment les identifier.

Une fois descendus...

  • Je m’assure de confier l’enfant à la personne qui m’a été désignée comme responsable à l’arrivée.
  • Je ne prends AUCUN risque et je peux demander à vérifier l’identité de cette personne en cas de doute !

Zut ! Il n’y a personne...

  • Pas de panique ! Je passe un coup de téléphone aux parents (ou autres personnes citées responsables de l’enfant à l’arrivée et/ou au départ) pour prendre les informations.
  • Si aucun de mes deux interlocuteurs ne répond, j’attends une demi heure afin de vérifier que ce n’est pas un simple retard.
  • S’il n’y a toujours personne au bout de 30min et que je ne parviens toujours pas à joindre les parents, je ne ramène en aucun cas les enfants chez moi. Il vaut mieux dans ce cas les confier au poste de police le plus proche afin qu’il prenne le relais.